Philippe ALLAIN-DUPRÉ

 

Flûtes baroques et Renaissance,

Flûtes classiques et anglaises à 6 clefs



Né à Brest, son premier intérêt fut pour la musique celtique, découverte grâce aux Bagadou où se mêlaient la bombarde bretonne et la cornemuse écossaise.

Après des études classiques de flûte à bec et de flûte traversière, il a été élève de Barthold Kuijken au Conservatoire Royal de Bruxelles, où il a obtenu son Diplôme supérieur en 1987.

Il joue sur des instruments qu'il fabrique lui-même en copiant ceux conservés dans les musées, comme la flûte de Rafi, la flûte de Van Eyck, la flûte de Hotteterre, la flûte Quantz que jouait Frédéric II de Prusse et la flûte Tortochot de l'époque de Devienne. Voir tout ses instruments en page flûtes

Titulaire du C.A. de musique ancienne, il est professeur depuis 1985 au C.R.R. de Toulouse et depuis 1991 au Conservatoire du 9ème arrondissement de Paris.

Il a été réguliérement invité comme première flûte par le Concert Spirituel dirigé par Hervé Niquet.

Son enregistrement de l'intégrale des suites de Hotteterre chez Naxos a reçu l'éloge de la presse internationale. voir en page discographie

Il a effectué de profondes recherches organologiques et musicologiques sur la flûte traversière Renaissance et a contribué à explorer le répertoire destiné à cet instrument. Il a fondé le quintette "les Flûtes d'Allemand" pour le promouvoir.

Il a publié les flûtes de Claude Rafi, "fleustier" lyonnais au XVIème siècle " chez FUZEAU. Il est également l'auteur de nombreuses autres publications.

Il est aussi l'auteur d'une étude des 30 tournebouts fabriqués par Ieorg Wier dans la première moitié du 16ème siècle

Philippe est le descendant direct de Jean-Baptiste Allain-Dupré, maître de clavecin, organiste et maître de Chapelle à St Martin de Tours de 1761 à 1789, et l'auteur en 1771 d'un opéra, Appollon et Cyrène, récemment retrouvé et de sonates pour clavecin.

 

laurence Charlotte Pauline